nez

Les îles et îlots de l’extrême nord de la Grande Terre, soit la région de Poum et l’archipel des Belep, sont depuis toujours le support de sociétés et de cultures qui manifestent un lien particulier avec des au-delà sous-marins, ici multipliés par un certain facteur au lieu d’être uniques. De chaque île, des itinéraires balisés y mènent, permettant la visite en des pays merveilleux d’où l’on revient avec des règles de vie, ou ce qui vous fait, sous certaines réserves, et au moins provisoirement, maître de la vie et de la mort.

Les habitants de Poum et des Belep voient dans les circonstances tragiques la même apparition, celle de l’aigle pêcheur femme Dea, à la patte cassée par le coup de fusil d’un pasteur de Maré, qu’ils interrogent de la même façon : «Viens-tu pour apporter le soutien de ta puissance ? Ou viens-tu pour annoncer la mort?» Dea est la mère d’Azyu Tein Pulivaac, chef de l’île de Poc, tué par ordre du chef Hwaulo Tein Belep, et qui s’est vengée de la mort de son fils, au nez coupé par le coup de dent d’un guerrier de Belep, en posant avec son père Dieng ses filets devant l’île d’Art et y attrapant de nuit les esprits des vivants pour les tuer.

Trois auteurs successifs ont entrepris d’ouvrir le dossier. Ils vous apportent chacun ce que les gens leur ont dit, à une certaine date et sur une part de la région. Il se trouve que ces trois dossiers, celui de Maurice Leenhardt, celui de Jean Guiart et celui du R.P. Marie-Joseph Dubois, sont parfaitement cohérent entre eux et racontent la même histoire. Il s’y ajoute le récit des mouvements en profondeur qui ont remué, avant et après la guerre, le nord de la Grande Terre, autour de l’action réfléchie et ordonnée du voyant Pwagac Diyô Janu, qui sera baptisé en 1939 par Maurice Leenhardt.
guiart bibliographie telecharger editions anthropology contact
jeanguiart
© Jean Guiart 2011-2016