religion

Malgré l’abondante littérature en notre langue centrée sur Tahiti, les structures religieuses océaniennes seraient presque terra incognita pour le lecteur français, si nous ne disposions de l’œuvre de défrichement accomplie en Mélanésie, sur un demi-siècle, par Maurice Leenhardt. Nous aurons d’ailleurs l'occasion de nous y référer plus d’une fois. La multiplicité des travaux réalisés depuis, sur le terrain, a révélé un véritable pullulement de formes sociales et religieuses. Sur la masse des documents accumulés, il n’a pas été encore possible de fonder une synthèse valable.

La recherche océaniste, longtemps balbutiante malgré ses ambitions, est revenue au stade plus modeste, et plus efficace, de l’enquête et du collationnement régional des faits. D’ici quelques années, les travaux plus larges en préparation, tant aux États-Unis, qu’en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Angleterre ou en France, justifieront, les ayant rendues possibles, de nouvelles synthèses océaniennes. Ce sera la récompense de générations d’efforts de bonne volonté avant d’être scientifiques, de beaucoup de patience aussi de la part des habitants des mers du Sud, vis-à-vis de ceux dont le but était de disséquer leur société.
guiart bibliographie telecharger editions anthropology contact
jeanguiart
© Jean Guiart 2011-2016